les étudiants du bénin échangent sur les enjeux de l’immigration

Le Dr. Fousséni GOMINA échange avec les étudiants et jeunes du Bénin sur les enjeux de l’immigration clandestine

Dans sa volonté de servir de courroie de transmission « du savoir et du savoir-faire » entre l’Afrique et sa diaspora, AFRISCIENCES a lancé depuis 2018, un projet dénommé « DIACOMPTE » (Diaspora, Compétences, Transfert et Echanges). L’idée est de recenser et de mobiliser les compétences de tous ordres, de la diaspora africaine et d’offrir une passerelle qui leur permet d’agir en appui technique ou en collaboration avec les différents corps constitués porteurs de projets locaux dans des pays d’Afrique selon les besoins de ses derniers. Le mode opératoire et les détails du projet sont disponibles sur le site www.afrisciences.com . Le principe de « DIACOMPTE » est que les structures locales en Afrique  (ONG, administrations territoriales, association, services publics….etc.) sollicitent librement  la plateforme « Afrisciences » en indiquant leurs besoins spécifiques en savoir et en partage d’expérience. Cette dernière vérifie ensuite dans sa base de données, les profils adéquats et discute avec les membres identifiés de la diaspora sur leur disponibilité et leur potentiel calendrier de séjour dans le pays de la structure demanderesse. Puisque DIACOMPTE relève pour le moment du bénévolat total et du patriotisme de ses membres, tout se négocie en tenant compte des contraintes professionnelles et privées de l’expert de la diaspora. Une fois que l’accord de principe est acquis,  le contact s’établit entre la structure bénéficiaire et le membre de la diaspora qui pourra durant son séjour sur place, apporter gracieusement son savoir et son savoir-faire. De l’enseignement à la formation professionnelle, en passant par l’expertise artisanale, manuelle, administrative, technologique et autres, tous les domaines sont couverts pour accompagner les efforts quotidiens de ceux qui s’investissent pour le bien-être et le développement de l’Afrique.

C’est en application de ce programme DIACOMPTE que le Dr. Fousséni GOMINA, membre de la plateforme « Afrisciences », a profité de son séjour dans son Bénin natal en décembre 2018 pour répondre favorablement à la sollicitation de l’ONG Vie et Valeurs  qui a contacté Afrisciences. Cette ONG béninoise était à la recherche d’un expert international ayant un vécu avéré pour entretenir les étudiants de la plus grande université du Bénin (Université d’Abomey-Calavi) sur les enjeux de l’immigration clandestine, la formation à l’étranger et l’entrepreneuriat. Cette séance d’échange et de sensibilisation organisée par l’ONG Vie et Valeurs grâce à l’appui de la coopération helvétique marque le début d’un partenariat avec DIACOMPTE. La causerie a porté sur le thème «  Le prix de l’ailleurs, à tout prix ». Fousséni GOMINA a alors partagé avec ses jeunes frères et sœurs, les résultats partiels de ses travaux de recherche sur les départs massifs des jeunes africains et sa propre expérience à la croix rouge française, ces dernières années ; les défis que l’immigration induit pour les pays de départ et d’arrivée et même pour les pays de transition.


Le Dr. Fousseni GOMINA en face d’étudiants très attentifs et très participatifs  à l’échange

Très pédagogue dans sa description et son analyse des faits et causes, la pertinence de son diagnostic a libéré une assistance assidue qui avait soif d’informations crédibles venant des personnes ayant un réel vécu du phénomène d’immigration clandestine. Tout en reconnaissant la responsabilité de tous et même de certains membres de la diaspora, le Dr.GOMINA a surtout fait des recommandations à l’endroit des décideurs mais aussi des jeunes pour réduire les départs risqués. Quant aux questions de la formation à l’Etranger, le conférencier qui a étudié en Afrique puis en Chine avant de finir en France a reconnu la nécessité de ne pas s’enfermer dans son pays si nos universités ne peuvent offrir des filières de formations et des compétences pointues dans les secteurs dans lesquels nous rêvons de travailler ou d’exceller dans l’avenir. L’immigration pour des raisons de formation n’est pas à bannir dans notre monde globalisé où les frontières sont devenues artificielles. Mais il arrive que ces africains formés à l’international ne rentrent plus. Les meilleurs sont retenus, mais nombreux sont sous côtés et d’autres non employés préfèrent devenir des résidents illégaux. Il faudra que les Etats africains prennent conscience de ces compétences inexploitées et créent des conditions incitatives pour le retour des cerveaux africains dans leur pays d’origine car à en croire le Dr Fousséni GOMINA, il n’y a plus cette grande université au monde ou cette grande entreprise où on ne trouve pas des talents africains. Et pourtant, nous continuons de faire la part belle aux experts non africains dans les projets gouvernementaux et les politiques structurelles. Avant de conclure la séance, Fousséni a exprimé sa fierté et son optimisme au regard de la qualité des interventions de cette jeunesse estudiante positive qui prend conscience de l’importance de s’auto-employer à la fin de leurs études. Il a developpé quelques idées d’entreprises dans le secteur de la logistique et du transport comme l’une des alternatives à ces « migrations non planifiées et parfois mortifères qui compromettent des plans de vie des jeunes ouest africains dont des béninois ».

L’ONG VIE et VALEURS, a bénéficié du soutien de HELVETAS SWISSINTERCOOPERATION pour l’organisation de cette causerie ; avec l’appui technique du Service Universitaire de Volontariat dont le coordonnateur, le professeur Euloge Ogouwalé, a rehaussé les échanges  de par sa présence. AFRISCIENCES est donc intervenue en tant qu’association engagée dans le partage et le transfert de connaissances et de compétences Nord-Sud, Sud-Nord.

Qui est Fousséni GOMINA ?

 Fousséni GOMINA est Docteur Ingénieur en Planification des Transports et Management Logistique. Béninois d’origine ayant étudié en Chine, son profil polyvalent et multiculturel ChinAfriquEurope, lui a ouvert les portes d’une carrière double en France. Il est gérant du cabinet « GF Consulting » et Enseignant Chercheur , intervenant dans plusieurs universités françaises ,béninoises et chinoise dont notamment l’Université de Paris IV Sorbonne, l’école d’ingénieurs ISEL, l’EMN, Ecole d’ingénieurs ParisTech, l’ENEAM, la HERCI ,l’ IUT Parakou et l’Université Maritime de Dalian en Chine… Parallèlement à cette carrière universitaire et professionnelle, le Dr GOMINA est très engagé dans la vie associative. Logisticien humanitaire, il est membre actif de la Croix Rouge française avec laquelle il a fait des missions sur les conditions de traversée et de vie des migrants en Europe. Son expérience et son expertise sur des questions de l’immigration, de l’éducation et de l’auto-entrepreneuriat,lui ont déjà valu des sollicitations par des organismes internationaux et des ONG.

Ajouter votre commentaire